La balançoire

Salut les gens,

Il parait,

il;parait, qu'il faut prendre sa vie en main. Moi, elle me file entre les doigts comme du sable fin. Je serre, je me crispe mais tout fout le camp en ce foutu mois de juin. J'essaie, je tente, je m'accroche. Mais oui, l'adage est juste " Un seul être vous manque et tout est dépeuplé". Afin de ne pas plonger et ainsi prendre le risque de ne pas remonter car je connais la pente.... Que faire ? la lecture ? je suis en souffrance pour me concentrer. Alors, je grimpe sur cette balançoire qui m'emmène un moment en haut, un moment en bas. Pour l'instant, le remède pour être en haut est le trail. Je prends ma fidèle Eclipse et je me lance. Je cours, je cours, je cours. A perdre haleine, à m'en faire brûler les poumons et les cuisses. Je cours, je rencontre chamois et bouquetins et pendant ce temps là, la vie est supportable. Et puis, je rentre pour la douche et là, je suis tout en bas, a ressasser mes souvenirs, mes désirs évanouis. L'amitié me direz-vous ? Je sais que mes amis s'inquiètent un peu mais les années ayant passées, ils sont tournés vers leur famille, leur job. Je peux comprendre. Comme je peux comprendre qu'il s'agit de malheur de riches. Enfin, voilà les gens. C'était un instantané de ma vie sur la balançoire.

Chris

 

trails

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×