Journal d'un confiné 10

Salut les gens, 

Nouvelle page d'un journal d'un confiné. Aujourd'hui, en temps normal, serait un jour comme je les aime. La pluie de la nuit fait place à un soleil qui s'est fait  une trouée au travers les flammes de brume qui recouvrent la montagne. A cette époque, j'aime ces journées. J'aime la tranquilité de la région après 5 mois de folie. J'aime mettre mes basquettes et aller courir là-haut et monter, dépasser la mer de nuage et me régaler du silence et des odeurs. Mais nous ne sommes pas en temps normal. Il nous faut encore respecter ce confinement qui devient quand même lourd à supporter. Mais il nous reste quelques plaisirs à ne pas négliger. Aujourd'hui, je vous propose ce partage.

Un livre : "Le club des incorrigibles optimistes" de Jean-Michel Guenassia.

Mais aussi " A l'aube" de Philippe Djian. Un Djian dont on m'annonce la parution d'un nouveau bouquin "Pour la première fois". J'attends donc.

Je ne peux vous parler de Djian sans évoquer la magnifique lettre qu'il a écrite pour France Inter la semaine dernière. L'excellent Augustin Trappenard a demandé à des personnalités d'écrire à la personne de leur choix et Trappenard lit les lettres à l'antenne. Sublime.

Après ça,  Stephan Eicher, l'album "Homeless Songs" et la géniale chanson " Toi et ce monde"

Et puis, parce qu'il faut souffler et là, je remercie Chou de m'avoir prêter l'intégrâle, "Kaamelott". Je me marre tout seul et franchement, quel pied.

Voilà les gens.

Portez vous bien.

Chris.

 

Musique livres Brassens Philippe Djian

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×