En mai, garde ton bonnet

Salut les gens, 

Moi qui déteste les prédictions à la con, style en avril ne te découvre pas d'un fil, je pense qu'on peut éventuellement changer celui de Mai. Ici, c'est plutôt, " En mai, garde ton bonnet". Quelle météo incroyable. Il semblerait que Février et Mai se soient inversés non ? 

Il parait qu'à chaque chose malheur est bon. J'ai trouvé, en montant sur ces sommets que j'aime tant, de vraies bonnes conditions de ski de rando encore. Avec notamment des sorties dans 20cm de poudre légère et volante. J'y trouve là-haut apaisement et oubli. Là-haut, je vais loin des menteurs, des tromperies, des faux semblants, des donneurs de leçons. Là-haut, authenticité et simplicité. Et parfois, parfois, une rencontre incroyable. Mardi, le soleil ouvre ses cils d'or, je me décide au réveil à une sortie skis aux pieds. Je décide aussi d'emmener ma Naïka. Si elle est de chaque sortie trail, en ski, je la laisse parfois à la maison. Pas envie qu'une corniche cède, pas envie d'une coulée, d'un démarrage intempestif derrière un chamois. Et parfois aussi, j'ai envie d'une descente d'une traite dans la poudre qui vole. Mais en ce mardi, je la prends. Elle est heureuse et se roule dans la neige tandis que j'avale le dénivelé en regardant autour de moi. C'est d'une beauté à tomber. Et soudain, après une heure trente de grimpette, je vois une sillouette derrière des arbres. J'attends qu'elle bouge. Un renard non ? Je m'arrête, j'attends.Il bouge enfin. Mais, mais, mais, il est gris, marche la queue entre les jambes est bien plus haut qu'un renard.... J'avance tandis qu'il m'observe. Plus de doute, UN LOUP. l'émotion est grande. Je suis ému aux larmes con comme je suis. Il traverse le couloir de neige et file sur l'autre versant. j'ai la chance de l'observer pendant trois ou quatre minutes. De temps en temps, il fait une halte pour nous observer. Je garde ma chienne près de moi. Il disparait. Nous reprenons l'ascension des images pleins la tête. Je vais me régaler de cette rencontre, de cette sortie, de cette descente dans une super neige. En attendant ma Naïka mais pas tant que ça, car elle galope à l'approche de ses deux ans. Nous avons passé un superbe moment. Une belle montée, un loup, un casse croute tout en haut et dans la solitude, du bon ski. Le top. Différents des jours précédents où j'ai fait succéder montée, descente, montée sur autre versant, descente. La liberté quoi. 

Je reviens vous donner mes conseils littéraires et musicaux.

A bientôt les gens.

Chris.

 

trails ski alpi loups

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site