Créer un site internet

Ecrire

Salut les gens, 

En ce joli mercredi d'Avril, me voilà de retour sur derrrière le clavier. Le thé est bu, les soins pour mon pied blessé fait. J'ai avalé quelques lignes d'un bon bouquin. Comme d'hab, j'ai surfé sur le net pour écouter le concert en pointillé de Eric Frasiak. Je regarde les montagnes, triste comme un menhir. Ma Naïka est venue se coucher sous mes genoux. Ce putain d'ennemi invisible nous cloue dans nos maisons, dans nos appartements. Certains ont la chance d'avoir un balcon, un jardin. Ou encore d'habiter la montagne, la campagne. Ce qui rend, il faut bien l'avouer, le confinement plus supportable. Pour autant, malgré les crititques reçues, je peux comprendre le malaise des sportifs. Les corps et les cerveaux sont habitués à une dépense importante et on a beau dire, un mini tour d'une heure, le sport en intérieur.... Rien, rien ne remplace ces sorties là-haut. Alors quoi faire ? Personnellement, mon incapcité physique me rend aigri, triste. Alors, j'ai commis une ou deux chansons. J'ai lu, je lis, je lirais. Mais j'ai besoin d'un projet. L'inactivité ne me vaut rien en général. Alors, j'ai pris mon courage à deux mains. J'ai fouillé dans mes clés USB, dans mes dossiers et... L'idée a germé. Pourquoi pas ? oui, pourquoi pas ? Il y a déjà quelques années, je m'étais lancé dans l'écriture d'un troisième livre. En effet, suivant les conseils de mon amie Céline Aubertot Cauvin, auteure de deux superbes bouquins, je m'étais permis d'envoyer un manuscrit aux éditions Dédicaces et j'avais donc eu la chance d'être publié. De là, est venu la naissance de ce blog pour combler mon besoin de m'exprimer. "A côté", mon deuxième roman fut publié peu après. Pourquoi des romans, pourquoi explorer autre chose que l'écriture de chansons ? Pour voir. Pour voir si j'étais capable de changer de format. Capable de passer de la rime à la prose. Et j'ai aimé. Alors voilà, je reprends. "Je n'ai pas dansé depuis longtemps" sera -t-il fini un jour ? J'y crois. Je reprends des notes, je réfléchis, j'écris, j'écris. J'écris, j'efface, je pense. L'écriture d'un roman accapare l'esprit. je mange, je fais le ménage, je regarde dehors avec la compagnie de mes personnages. Où va me mener cette route ? Je n'en sais rien mais je fonce.

Bien à vous les gens. 

Chris.

 

éditions dédicaces écrivain Céline Aubertot-Cauvin la perte du fou

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site