chanson

L'appel du 8 juin

Salut les gens,

En juin, je fais le malin. Avec le retour du soleil, les sorties trail et vélo s'enchaînent et le moral sourit. Je réussis même à rigoler de choses qui me gonfleraient normalement, les faux culs, les faux semblants. Ceux qui s'inventent des vies me font même presque pitié. Oui, de l'empathie. Mais passons sur les conseils du moment.

Un livre " Une vie à coucher dehors" de Sylvain Tesson, l'authentique.

Un disque " L'amour de l'amour" de Sarclo avec de vrais morceaux d'humour noir ( les filles toutes nues), de colère ( Du brun), de mélancolie ( Petite chanson d'automne). Et le magnifique "L'aveugle".

Un moment sur la toile " A long day out" reportage de Kilian Jornet.

Au plaisir les gens.

 

Une chanson par mois

Salut les gens, 

Hier soir, au moment où tout le monde pataugeait dans les festivités, portable en main pour "Partager", quel mot bizarrement détourné d'ailleurs, je marchais, marchais, dans le calme et la nuit en pensant à quelques chansons que j'aime tant. Je vous propose d'en écouter quelques unes

"Hexagone" Ma préférée. De Renaud

"Dans le même sang" de Trust

" Soleil cherche futur" de Thiéfaine

" François Béranger" de Eric Frasiak

"On se connait depuis si longtemps" de Leila Huissoud

"Je veux un chien" de Alexis HK

"Je suis un voyou" de Brassens

" Avec le temps", de Léo Ferré

"Les oubliés" de Gauvain Sers

"Comme un avion sans elle" Charlélie Couture

" Rouge Sang" de Renaud

"Où sont passés les anges" de Trust

"Ma muse" de Détroit

"Mon ange de désolation" de Détroit

Comment ça il y en a plus ? oui et pis c'est tout.

Je pense donc tu suis

Salut les gens, 

Une nouveauté que mon compère à mit en musique et qui sera au répertoire du prochain concert "Pas d'soucis". L'idée m'est venue en repensant à quelques discussions de dingues d'avant l'élection de Macron. J'entendais même des profs faire son apologie. Et certains autres cas...............

 

Je pense donc TU suis.

Alors lls ont voté Macron

Et jouent maintenant les étonnés

Quand ils ont élu un patron

Ils pensaient bien être épargnés

Et c'est donc vrai qu'ils sont trop cons

Se faire presser comme des citrons

Les voilà maintenant essorés

Les voilà maintenant lessivés

Refrain :

Je pense donc tu suis

C'est la nouvelle démocratie

Je passe donc t'essuies

les miettes qui te gardent en vie

Je tance donc tu fuis

Pour ne plus être à la merci

Je danse donc t'es cuit

D'en haut c'est sur les petits qu'on chie.

 

Quel mensonge cette démocratie

Quelle catastrophe, quelle utopie

Tout imposer par ordonnance

Tous méprisés, il s'en balance

Et sur nos droits s'essuie les pieds

Debout les gens, il faut hurler

Vous avez cru au Père Noel

Mais il vous jette à la poubelle.

 

Refrain.

 

C'est Robin des bois à l'envers

Avec son sourire de pervers

Il s'en prends aux plus démunis

Et surprotège les nantis

Et maintenant sonne le chaos

En marche est le camp des salauds

Faut réfléchir avant de voter

Choisir celui qui les fera crever

 

Refrain.

 

Et sur cette France en friche

Règne le présidents des riches

Quand vous avez tendus vos culs

Vous ne pensiez pas à la fessée

Le peuple est enfin dans la rue

Pas décidé à s'faire niquer

Est-on au matin du grand soir

Ou marchons nous vers l'inespoir.

Décembre

Salut les gens,

Voici mes petits conseils pour débuter décembre. De mon coté, les runnings ont bien fûmé, ma belle Naïka m'accompagne de belle façon. 

Un livre : " Le Lambeau", un bouquin tellement boulversant, à lire, à lire. D'une si belle plume, le journaliste de Charlie Hebdo, nous raconte l'attentat du 7 janvier 2015 et la ruine que son corps est devenu. 

Un disque : " Comme un ours", du grand Alexis HK, si vous ne connaissez pas sa plume, ses notes, son univers il faut foncer. Il y a un peu de Béranger chez lui, un peu de Brassens mais beaucoup de talent et de lui. Le disque regorge de bijoux. " Les pieds dans la boue", "Je veux un chien", " un beau jour". Sublime disque qui tourne en boucle.

Un moment sur la toile, " E.Motion trail", le portrait de Claire Mougel.

A bientôt les gens.

Novembre 2018

Salut les gens, 

Décidement, cet automne 2018 est assez compliqué pour les amateurs de nature et d'extérieurs. Nos premiers écologistes de France flinguent à tout va. Et vas-y que je tue un cycliste, que j'en blesse un autre, que je dégomme une jument, que je tire sur un joggeur, bref, tout ça dans le silence assourdissant de nos chers médias. Comme le disait Val à l'époque " journaliste, c'est bien comme métier et c'est toujours mieux que de travailler."

Alors quand j'en ai marre de courir en regardant de partout pour voir si un chassassin n'est pas posté dans le coin, fusil en main, je me pose en écoutant de la musique ou en prenant un livre. Voici ma relecture du moment et mon album.

Un livre : " La vieille qui marchait dans la mer" de San Antonio

Un disque, découvert cette semaine : "Le début de la suite" de Bénabar. Avec une magnifique " Petite vendeuse", un "Chauffard", et pour finir " ça ne sert à rien une chanson".

A bientôt les gens.

Chris

Octobre 2018

Salut les gens, 

Mes petits conseils d'Octobre....

Un livre ? "Les fables de Lafontaine". Un vrai et pur régal. 

Des chansons ? En ce premier matin sans Mr Aznavour 

"Comme ils disent"

"Désormais" de Aznavour

"Sous mon chapeau" de Eric Frasiak

"La vie Théodore" de Alain Souchon.

"Respire" de Mickey 3D

" La vie d'artiste" de Léo Férré

"Je t'écris" de Eric Frasiak

"Héloïse" de Renaud

"Démocrassie" de Trust.

"La chanson des vieux amants" de Brel

"Dis quand reviendras-tu ?" de Barbara

"Titouan" de Bénabar.

Bonne journée les gens.

Pas d'soucis

Salut les gens, 

Il y a un élément important dans ma vie. Le groupe "Pas d'soucis". Un groupe que nous avons formé, il y a 20 ans. Juste incroyable cette aventure. Nous avons traversé des tempètes, réussi de jolis moments d'émotions et fait des rencontres terribles. Dans une semaine, le 20 juin, nous serons en concert à Seez et nous avons hâte de monter sur scène et chanter nos textes, nos notes. En attendant, nous avons réactivé la page Facebook du groupe. Un petit tour ? 

 

Chris.

On vous avait prévenu

Salut les gens, 

Je me souviens de débats enflammés lors des élections, je me souviens d'engueulades et voilà...

Dans une précédente chanson, "Pas d'Soucis" chantait " Faudra pas pleurer", elle n'a servi à rien visiblement, nous revenons donc à la charge.........

 

On vous avait prévenu

 

Et ils ont voté Macron

et jouent maintenant les étonnés

Quand ils ont élu un patron

Ils pensaient bien être épargnés

et c'est donc vrai qu'ils sont trop cons

Qu'ils soient chomeurs ou salariés

Se faire presser comme des citrons

Les voilà maintenant esssorés

 

Nous on vous avait prévenu

C'est pas le moment de venir pleurer

Quand vous avez tendu vos culs

Vous ne pensiez pas à la fessée

Il est temps d'aller dans la rue

Et le sortir de l'Elysée

 

Quel mensonge cette démocratie

Quelle catastrophe, quelle utopie

Tout imposer par ordonnance

Tous méprisés, il s'en balance

Il ose Hulot, fameux héros

Vrai tartuffe et faux écolo

Et sur nos droits s'essuie les pieds

Debout les gens, il faut hurler

Nous on vous avait prévenu

C'est pas le moment de venir pleurer

Quand vous avez tendu vos culs

Vous ne pensiez pas à la fessée

Il est temps d'aller dans la rue

Et le sortir de l'élysée.

Janvier

Salut les gens, 

La météo s'acharne. Les tempêtes succèdent aux tempêtes. Il nous faut quand même sortir nous aérer les neuronnes. Après une sortie raquettes la nuit du 31, je repense à tout ce que je pourrais vous proposer pour éclairer les soirées, les jours pluvieux. Quelques conseils :

Un livre " Dispersez-vous, ralliez vous" de Philippe Djian, un putain d'écrivain. Et comme il fait un clin d'oeil à Rimbaud avec ce titre extrait des "Corbeaux" de Arthur, je vous invite à découvrir ce poème.

Un peu de musique ?

Thiéfaine " Stratégie de l'inespoir"

Renaud " Hexagone"

Frasiak " J'traine"

Trust " Marche ou crève"

Mickey 3D " Respire"

Brassens " Je suis un voyou"

Souchon " Putain ça penche"

Dites m'en des nouvelles...

 

Chris.

L'inespoir

Salut les gens, 

Elle arrive enfin, la fin de cette fichue année 2017. Une année des plus pourries. Heureusement, peu de gens avaient osé me souhaiter une bonne année. Heureusement. Car putain, si je me retourne, si je regarde bien ce que m'ont apporté ces 365 jours, ça donne envie de pleurer. En début d'année s'en allait Suzanne, une vieille personne que j'aimais beaucoup. J'aimais aller la rencontrer dans sa maison de retraite. J'aimais son humour, ses coups de gueule contre ce monde qui part à vau l'eau. J'aimais sa culture, sa mémoire incroyable et faire avec elle des grilles de mots croisés. Je voulais lui dédier ces quelques mots. Puis tout c'est enchaîné tout est parti en brioche. Le frère de ma chère maman abandonnait lui aussi le combat. Et ce fut comme ça toute l'année, toute cette fichue année 2017. Je ne vais pas vous énumérer ici tous les proches qui sont partis. Un gros coup dur en fin de printemps avec une perte des plus importante pour moi. J'eu du mal à m'en remettre et le coup de grâce.... Eclipse, mon Eclipse. Cette chienne fabuleuse donc, m'abandonnait sur cette terre en plein milieu de l'été. Je n'ai pas honte de vous dire que cette disparition là fut juste terrible. Il m'en a fallu des heures, de l'amitié et de l'amour pour ne pas sombrer. Et écouter les conseils de Céline, qui alla même jusqu'à me trouver une petite chienne. Et voilà que Naïka est là.... Merci Céline, merci, merci, merci.

Alors qu'attendre de cette année 2018 ? Espérer que les hommes deviennent moins fous ? Belle utopie. On ne va pas changer le monde, il est trop vieux pour ça. Je ne vois aucun motif d'optimisme. Rien. J'écoute alors le merveilleux Thiéfaine et sa chanson " Stratégie de l'inespoir"........ Et vous ?

 

Chris.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site